top of page

Algérie - l'avenir en jeu: Essai sur les perspectives d'un pays en suspens

 

 

Le système de gouvernance autoritaire est en crise. Après des décennies d’errance politique, peut-il se remettre en cause et engager une révision salutaire ? A-t-il la volonté et l’éthique nécessaires à l’ouverture d’une nouvelle voie qui consacrerait l’État de droit démocratique et les aspirations légitimes de liberté, de dignité et de justice exprimées par les Algériens dans leur longue quête d'émancipation citoyenne?

 

Après l'exceptionnelle mobilisation populaire entamée en février 2019, qui a révélé une Algérie politisée et plurielle malgré les traumatismes, les manipulations et les outrages de l'histoire, l'heure est au bilan et à la réflexion. Dans cette halte imposée par une implacable répression, un collectif de jeunes chercheurs pluridisciplinaires analysent les enjeux ― politiques, économiques, sociaux … ― et tracent des perspectives d'avenir à l'aune des revendications citoyennes du Hiak.

Le verdict est formel : sans consensus autour d'un nouveau contrat social qui valorise la citoyenneté et les droits de l’Homme, le pays risque de sombrer dans une régression fatale.

 

Malgré la chape de plomb qui paralyse les énergies, un avenir fait de liberté et de modernité est possible. Il passe par la production d'idées et de connaissance sur la société et l’État. En attendant d’agir, pacifiquement, pour le réaliser…

 

Raouf FARRAH, coordinateur de l'ouvrage, est chercheur en géopolitique, spécialiste du Maghreb et du Sahel. Il travaille en tant qu’analyste principal au sein de la Global Initiative against Transnational Organized Crime (GI-TOC), un think tank mondial spécialisé sur le crime organisé. Il a mené plusieurs terrains de recherche en Afrique du Nord et au Sahel et a publié des rapports sur les économies illicites, les migrations, et diverses formes de trafics et leur enchevêtrement dans les dynamiques sécuritaires et politiques de la région.

Raouf Farrah est aussi militant des droits de l’Homme et co-fondateur du média indépendant Twala.

 

Ont contribué à l'ouvrage:

 

Louisa Dris-Ait Hamadouche : professeure en sciences politiques et relations internationales à l'université d'Alger 3.

 

Abdeldjalil Wahid AMMOUCHE, titulaire d’un master 2 en Intelligence économique et d’un deuxième master 2 en Innovation de l’université Sorbonne.

 

Wiame AWRES, militante féministe et cofondatrice de Féminicides Algérie, un site qui recense, depuis 2020, les cas de féminicides en Algérie.

 

Mustapha BENDJAMA, journaliste et rédacteur en chef du quotidien Le Provincial à Annaba (Algérie).

 

Dr Mouloud BOUMGHAR, professeur de droit public, spécialisé en droits de l’Homme.

 

Dr Massensen CHERBI, docteur en droit, avocat.

 

Dr Samia CHABOUNI, maître de conférences à la Faculté de droit et des sciences politiques à l’université de Jijel.

 

Zine Labidine GHEBOULI, analyste politique et chercheur à l’université de Glasgow.

 

Dr Hamza HAMOUCHENE, chercheur et militant algérien basé à Londres.

 

Selma KASMI, journaliste algérienne. Diplômée en traduction et en interprétation en langues arabe, française et espagnole.

 

Akram KHARIEF, journaliste et chercheur spécialisé en défense et en sécurité au Maghreb, au Sahel et au Proche-Orient.

 

Dr Djallil LOUNNAS, professeur associé de relations internationales à l’université Al Akhawayn au Maroc.

 

Dr Asma MECHAKRA, chercheuse en biomédecine, spécialiste de biologie cellulaire et moléculaire à l’université de Lausanne.

 

Dr Zouhour OUAMARA, docteure en droit public, chercheuse-enseignante algéro-tunisienne à la faculté des sciences juridiques politiques et sociales de l’université de Tunis.

 

Dr Adel OURABAH, titulaire d’un Doctorat en relations internationales de l’université Alger 3.

 

Hicham ROUIBAH, titulaire d’un Master en économie de développement à l’EHESS de Paris et prépare une thèse de doctorat en socioéconomie.

 

Dr Farida SOUIAH, professeure-assistante en sciences sociales à Emlyon Business School et membre du Centre de recherche OCE, chercheuse associée au Mesopolhis et fellow à l’Institut Convergences Migrations.

 

Karim TEDJANI, militant écologiste algérien.

 

Dr Sandra Sabrina TRIKI-RAHMANI, maître de conférences au département d’italien de la faculté des lettres, sciences humaines et sociales à l’université d’Annaba.

 

Dr Zohra Aziadé ZEMIRLI, postdoctorante au Centre population et développement (Ceped) de l’université de Paris/Institut de recherche sur le développement (IRD).

Ouvrage collectif coordonné par Raouf FARRAH - Algérie - l'avenir en jeu

2 000,00دجPrix
  • ISBN:

    9789931315698

  • Nombre de pages :

    318

  • Edition:

    Koukou

  • Date de parution:

    2023

Page d'articles: Stores Product Widget
bottom of page