Le non-dit est dit. Décortiquer ce « non-dit » qui viole le rêve et handicape l'épanouissement de la société algérienne et musulmane en général, est la raison d’être de cet essai : La boîte noire de l'Islam, qui est une plaidoirie en faveur des valeurs de la citoyenneté.

Tout musulman ou tout simplement celui qui vit dans un pays musulman est condamné de vivre en otage d’un côté par la charia et de l’autre par les ulémas de cette charia. Et pourtant, cette charia hégémonique n'est que des interprétations temporelles des textes sacrées, n'est que des lectures controversées réalisées par des gens, par des êtres humains. Des intellectuels. Des gens qui par le temps qui passe et l'ignorance qui s’installe se sont métamorphosés en dieux, et/ou en prophètes. Ces interprétations contestées qui composent le corpus de Ia charia ont été dictées par les pouvoirs islamiques successifs avec tout ce qu'ils avaient, entre eux, de conflictuels et de différents.

Composée de textes contestés, la charia a vidé l’islam de sa spiritualité et de son ouverture. Elle a donné la religion aux politistes et aux marchands.

La patrie est plus vaste que la religion. Le citoyen est au-dessus du croyant. Et c’est cela le message central qui illumine l’ouvrage : La boîte noire de l’Islam.

Amin Zaoui - La boite noire de l'islam

500,00دجPrix
Rupture de stock
  • ISBN:

    9789931328995

  • Nombre de pages :

    156

  • Edition:

    Tafat

  • Date de parution:

    2018

  • Documents:

    Essai