L’UN EST MULTIPLE, et ce qui réunit, passé le moment de l'égrégore, devient ce qui divise ; irréconciliablement, Dans une époque où jamais n'a été aussi prégnante, aussi généralisée, la défaillance de l'intuition du divers, il a semblé salubre à l’auteur de montrer — sans chercher à démontrer — par la peinture d’une réalité esthétique, que si un moment historique a suscité débats et divisions au sein d’une même classe, rien n’est alors plus absurde — ou plus spécieux — que la prétention à l’unanimisme au sein de tout un peuple. Contre la fausse identification schizophrénique, tenter de saisir la totalité apparait comme l’unique moyen de faire face au totalitarisme, qui est, comme font mine de l’ignorer ceux qui le dénoncent afin de mieux s’en disculper, LA PARTIE QUI SE PREND POUR LE TOUT.

Sur scène, se jouent alors de l’histoire Molière, Brecht, Kateb, Alloula et les autres... sur fond de rideaux rouge bordeaux, où un dialogue de sourds impose une cécité aux comédiens en action. Loin du « bruitage » imposant du mouvement, LA SCÈNE ET L'HISTOIRE, tel un filtre « socio-temporel », remet les pendules à l’heure historique : lever de rideau.

Le professeur de théâtre Nadji, à l'affût de l’ancien temps, Rahim et Lamia, les prétendants d’un avenir politiquement meilleur, et tous les autres… adeptes de de culture, c'est nous... (sc) battent le parquet du présent,

Djawad Rostom Touati - La scène et l'histoire

800,00دجPrix
Rupture de stock
  • ISBN:

    9789931468752

  • Nombre de pages :

    192

  • Edition:

    Apic

  • Date de parution:

    2021