top of page

Si Mohand-ou-Mhand Aït Amadouch est né en 1848 à Icheraouien, un des hameaux qui composent Tizi Rached, village de la tribu des Aït lraten, à vingt kilomètres de Tizi Ouzou. Le romancier algérien Mouloud Mammeri, auteur de ce recueil de ses poèmes ou Isefra, pour la première fois exhaustif - si tant est que l'exhaustivité peut être atteinte dans le domaine de la littérature orale -, écrit dans son introduction :

« Il est entré dans la légende de son vivant même: et rétrospectivement l'on comprend bien pourquoi. Après les diverses tragédies d'une jeunesse troublée, Si Mohand est vite devenu l'homme d'une vocation et à travers elle le symbole d'un destin collectif…

Nous sommes du reste dans une société où la poésie est un peu le fait de tout le monde, chacun peu ou prou contribue à la grande masse des poèmes vite anonymes qui circule dans le groupe et évolue lentement par rejet des éléments caducs et acquisition d'autres plus actuels.

Mais le cas de Si Mohand apparut différent. Pour lui, la poésie n'était ni un métier ni un accident, c'était un destin : il ne l'avait ni cherchée ni choisie, elle s'est imposée à lui comme un fatum. Il avait reçu, au vrai sens du mot, «la vocation », il avait été «appelé »; l'expression kabyle le dit bien: tettunefk as, cela lui a été donné, et il n'était pas plus libre de refuser le don que de changer la couleur de ses yeux...»

 C'est donc ainsi, véritablement, le «trésor » de l'âme et de la vie kabyle que Mouloud Mammeri a permis de sauvegarder. Ce livre constitue une date dans l'inventaire de la littérature orale kabyle.

Mouloud Mammeri - Les isefra - Poèmes de Si Mohand-Ou-Mhand

1 500,00دجPrix
  • ISBN:

    9789931514718

  • Nombre de pages :

    399

  • Edition:

    Hibr

  • Date de parution:

    2018

Page d'articles: Stores Product Widget
bottom of page